Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 23:26


Le but de leur voyage n'était que le coeur de l'été. L'horloge s'était arrêtée au moment où ils étaient partis, d'improbables machines avaient henni sur la ligne qui s'avéra lier la colère au néant -- ils ne savaient pas encore qu'il leur faudrait se débarrasser de tous leurs désirs pour espérer pouvoir accéder nus au Paradis.

Lorsque l'été prit fin, Nicole se demanda du haut de ses dix-sept ans ce qu'il pouvait bien rester de vivant une fois que l'on avait tué jusqu'à ses propres fantômes.

Et ce fut le premier jour d'une vieillesse qui ne s'est jamais démentie.


Partager cet article

Publié par Nicole Garreau
commenter cet article

commentaires

Louise 20/10/2009 18:59


Et ce fut le premier jour d'une vieillesse qui ne s'est jamais démentie.

Ben voyons ! Et qu'est ce qu'elles diraient, les vraies vieilles qui se portent comme des jeunes ??

Ah la là Madame Michu ! Les jeunes c'est pas de la qualité d'avant guerre !!
Quelle guerre, Madame Bouziges ?
Ben celle d'Algérie, Madame Michu, quand mon défunt mari il était chauffeur du général Massu !
Ah oui, Madame Bouziges, mais de ce temps là ils avaient déjà l'électricité ... mais pas encore internet !!

Bisous Nicole !!
Louise


Contacter L'auteuse

La Blogueuse

  • Nicole Garreau
  • Fille éperdue.
  • Fille éperdue.

Recherche