Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 11:21


L'hypermarché en travaux résonne encore de toutes les apocalypses et les martèlements engloutissent Vivaldi. Personne n'a jugé bon de couper le haut-parleur, les poireaux s'étiolent de bruit et de fureur, le monde tremble et le commerce entre pour de bon dans son futur.

L'homme a pris les cinq suivantes. Cinq caissières arrachées au tapis roulant, cinq nouvelles à qui il va apprendre à chérir la machine qui les mettra au chômage. L'arrivée des caisses automatiques sonne le glas des archaïsmes, une seule salariée pourra désormais avoir le rendement de toutes, les autres pourront du reste de leur vie faire ce qu'elles veulent où elles le veulent, la liberté est une chose merveilleuse.

Le pot de moutarde sautille dans la main du démonstrateur survolté. La machine accepte le bocal dans tous les sens, le lecteur optique est infaillible, traque le code à barres jusque entre les grains de sénevé -- emmerveillez-vous mesdames.

Martine n'est plus là. Le regard assassiné elle sait déjà que demain elle se lèvera tard et n'aura plus que faire des bruits de la vie.

Partager cet article

Publié par Nicole Garreau
commenter cet article

commentaires

Louise 01/11/2009 19:19


On n'arrête pas le progrès... Les traders ont leur bonus... Les banquiers ont pu entonner la semaine passée l'hymne à Lamour...
Dormez bien braves gens ! La casse continue... Faut pasquasser (*) le trognon !
Bises
Louise
(*) http://soyeuse.free.fr/coleres/2009/pasqua.htm


Contacter L'auteuse

La Blogueuse

  • Nicole Garreau
  • Fille éperdue.
  • Fille éperdue.

Recherche