Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 15:17

 

L’employée vient de refermer la machine et la question la fauche en plein vol, le produit de nettoyage dans une main, le chiffon dans l’autre. Pris d’un soudain nystagmus son regard va de la cliente au distributeur de boissons, du distributeur à la cliente.

 

—  Alors il est comment votre café ? répète celle-ci.

 

Là il faudra faire vite. Très vite – la pertinence est liée au temps. Assurer sans respirer que « c’est le meilleur du monde, un grain récolté avec amour par des petits Colombiens épanouis, qu’il est moulu à la main dans un vieux moulin en bois qui fait gring-gring, qu’on peut le prendre avec du lait puisqu’une petite vache habite directement dans l’appareil, son pis sort par là, à côté du gobelet, mais si Madame, regardez, vous prendrez bien un morceau de chocolat, on va demander à la marmotte. »

 

Oui il faudra – il aurait fallu, mais ce n’est pas sorti. Le café est bon parce que c'est écrit, le café est bon parce que plus rien n’a de sens ; l’employée sourit, elle entend grincer le monde qui la mouline.

Partager cet article

commentaires

marion 29/11/2010 23:13


oui mais bon on en voit des tellement bonnes à la station!!!!
(pas de blague de merde après ce commentaire je vous en prie!)


Marion 29/11/2010 16:16


Très bon!! Très très bon!!!
Je parle bien sûr de cette nouvelle nouvelle, pas du café!! Tout le monde sait qu'il fait mal au ventre et au porte monnaie....


Nicole Garreau 29/11/2010 16:53



Marion ! Enfin, voyons ! Tu sais bien que c'est de la fiction tout ça, rien que de la fiction...



Contacter L'auteuse

La Blogueuse

  • Nicole Garreau
  • Fille éperdue.
  • Fille éperdue.

Recherche