Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 16:02

 

Elle les hait. Elle les hait parce qu’elle sait exactement ce qu’il va se passer – ce qu’il va se passer et comment ça va se passer. Parce qu’elle le sait et qu’eux ne le savent pas, eux sont surpris, toujours ; eux sont persuadés être les seuls, eux ne voient pas, eux sont benoîts.

 

Et ça ne loupe pas, jamais, enfin presque jamais. Ils ont besoin de monnaie (« Elle marche avec des pièces votre machine à caféééééé ? ») alors elle lâche tout ce qui est en cours, pose la serpillière, s’essuie les mains, arrête tout ce qu’elle était en train de faire, là-bas, à l’autre bout de la station. Elle accourt, fait l’appoint, sourit, pense à « son » sol encore humide qui dans un instant va être piétiné, au café qui va goutter partout.

 

Elle attrape le billet et au moment où elle tend les pièces elle essaie de dissimuler qu’elle a juste envie de leur choper le petit doigt et de le tordre, de le tordre jusqu’à ce qu’ils demandent pardon.

 


 

Epilogue : Et que croyez-vous qu’ils fassent, les clients, avec leur monnaie ? Qu’ils se dirigent vers la machine à café ? Que nenni, ils attendent que la caissière retourne mettre les mains dans le produit de nettoyage, puis ils filent vers la boutique acheter un truc qu’ils vont forcément payer soit avec la monnaie qu’elle vient de leur faire, soit avec un deuxième billet sur lequel elle aurait de toute façon rendu la monnaie, même et surtout s’ils avaient eu le bon sens de faire leurs emplettes AVANT. Mais ça…

Partager cet article

commentaires

Kashima 03/12/2011 14:05


Grrrrrrrr!


A vot'service m'sieurs dames!

Contacter L'auteuse

La Blogueuse

  • Nicole Garreau
  • Fille éperdue.
  • Fille éperdue.

Recherche