Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 18:09

 

Mais bien sûr, qu’elle défend le point-virgule, qu’est-ce que vous croyez ? Le tiret cadratin ça n’a rien à voir, ça ne remplace pas, c’est… comment dire… c’est quelque chose qui s’exprime avec le corps, vous voyez ? Le point-virgule est un frein dans la phrase, il évite d’aborder le virage à toute berzingue, il évite que la principale s’écrase sur la subordonnée, que l’une ou l’autre vole en morceaux parce que l’on y sera allée trop vite, que l’idée était glissante, que l’on a mal négocié le propos. Le point-virgule appelle la redite, le point-virgule c’est dans l’urgence ou c’est dans l’attente mais c’est dans le temps ; le point-virgule c’est dans la barricade.


Pas le cadratin ! Que nenni ! Pas du tout ! Le cadratin est le règne de l’espace, il est un nouvel élan, il est l’ouverture. Il est le mouvement de la main qui accompagne l’expiration, oui, comme pour poser un baiser, il va vers l’autre, vers l’extérieur – le cadratin est une naissance, une promesse, un acte d’amour.

 

Adresses utiles : Comité de défense et illustration du point-virgule, sur Kozeries en dilettante, et Mouvement de sauvegarde du point-virgule, sur Facebook. Rien pour le cadratin, bien entendu.

 

 


 

N.D.L.A. Que l'on ne se méprenne pas, hein : je le redis, j'adore le point-virgule et fais même partie de son mouvement de sauvegarde. Je milite présentement juste pour que la noble lignée dont il se targue d'être l'ultime élégant ne fasse pas d'ombre à celui qu'elle désigne parfois comme roture. Vous savez bien que les victimes font les meilleurs bourreaux...

Partager cet article

Publié par Nicole Garreau
commenter cet article

commentaires

Kashima 05/02/2011 10:18


Je suis une utilisatrice invétérée du alt 0151.
Le tiret des illuminations, des petits poèmes en prose...


Contacter L'auteuse

La Blogueuse

  • Nicole Garreau
  • Fille éperdue.
  • Fille éperdue.

Recherche