Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 14:40

 

Elle l’avait regardée sidérée, lui avait demandé de répéter, encore et encore. De lui expliquer les raisons du zéro auquel elles en étaient arrivées. Parce que non, zéro ça ne coule pas de source – parce que oui, elle était d’accord, zéro quelque chose n’est pas l’absence de quelque chose, zéro ne dit rien de la stupéfaction, rien du chagrin, rien de ce qu’il y avait avant le zéro. « Zéro amour n’est pas pas d’amour, avait-elle alors bégayé, zéro sent le froid le du carrelage, zéro est une constatation clinique -- pas est le drame qui affleure, la porte qui claque, pas est ce que l’on entend décroître lorsque tout est dit, et non lorsque rien ne l’est. »

 

 


 

Immodeste hommage à l'oeuvre de Delphine-de-Vigan. Si vous ne l'avez encore jamais lue, précipitez-vous !

Partager cet article

Publié par Nicole Garreau
commenter cet article

commentaires

Contacter L'auteuse

La Blogueuse

  • Nicole Garreau
  • Fille éperdue.
  • Fille éperdue.

Recherche