Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 14:39

 

Elle avait fui, Zohra. Elle avait fui son monde de furie, elle avait fui incrédule ceux qui l’obligeaient à sortir masquée. Elle croyait trouver la liberté et n’a trouvé que le pendant des choses.

 

En deçà et au-delà des mers, d’une tour de Babel ou d’ailleurs à une d’Eiffel ou d’un autre elle a découvert qu’on lui refuserait sa vie, que ceux qui la dévoilaient de force répondaient aux mêmes principes que ceux qui la couvraient de manière identique. Que d’une part comme de l’autre on lui déniait, à elle, le droit de jouir d’elle-même, le droit de juger par elle-même. Que quels que soient les prétextes le résultat est identique, que ce serait en toutes circonstances à elle de courber l’échine. Que les hommes d’un dieu comme de l’autre partageaient cette certitude de savoir pour elle – et la lui imposeraient.

 

C’est en se regardant un matin les yeux dans le tissu, le tissu dans les yeux, qu’elle prit l’ampleur de la supercherie.

 

Obligation et Interdiction sont soeurs jumelles.

Burqasimir

(Dessin chipé ici.)

Partager cet article

Publié par Nicole Garreau
commenter cet article

commentaires

Contacter L'auteuse

La Blogueuse

  • Nicole Garreau
  • Fille éperdue.
  • Fille éperdue.

Recherche